Il était une fois la filière du lait à La Réunion

Les premières vaches à La Réunion

Les tous premiers bovins ont été introduits à La Réunion – à La Possession – en 1649 (« Bourbon des origines jusqu’en 1714 » Père Jean Barasin).

Les élevages se développent peu à peu au XVIIIe siècle et au XIXe siècle. Henry Laurent Potier – plus connu sous le nom de « Boisjoly Potier » -, agriculteur et éleveur à La Plaine des Cafres, est connu jusqu’à Saint-Pierre pour l’excellence de son beurre et de ses fromages !

Fermier en train de traire du lait de vache
Veaux assis dans la paille à la ferme laitière

Une filière structurée

La filière lait réunionnaise se structure au cours du XXème siècle. En 1935, Société Coopérative d’Elevage et de Culture – SCEC – est une première tentative de regroupement d’éleveurs laitiers. Elle aurait vu le jour au 26ème kilomètre. 1962 voit la création de la SICALAIT (Société d’Intérêt Collectif Agricole du Lait – Décret 61 868 du 5 août 1961) avec pour objectifs le développement de la production laitière réunionnaise et l’encadrement des éleveurs laitiers (conseils techniques, conduite d’élevage, projets de développement, études et financements, assistance aux évolutions réglementaires, …).

La Sicalait a pour objectif de :

→ Garantir la qualité de la production de lait et son écoulement, tout en veillant à l’accroissement de la production laitière.
→ Préserver les exploitations de taille familiale, d’améliorer les revenus et les conditions de travail des éleveurs laitiers, de consolider et développer les exploitations existantes, d’accroître la technicité et le savoir-faire des éleveurs laitiers, d’installer de nouveaux éleveurs.
→ Préserver les Hauts de La Réunion en permettant la création d’emplois dans des zones rurales.
→ Préserver la richesse et les paysages des Hauts de La Réunion par la création d’emplois dans des zones rurales à l’intérieur de l’île.
→ Satisfaire les consommateurs réunionnais tant en qualité qu’en quantité de produits laitiers commercialisés chaque année sur le marché local.

La CILAM 1er groupe agro-industriel local

La CILAM regroupe un grand nombre de savoir-faire : lait et produits laitiers frais, jus et boissons, fromages traditionnels, crèmes glacées, conditionnement d’eau de source.

Elle fabrique et commercialise les marques YOPLAIT, PITON DES NEIGES, CANDIA, REA, DIEGO, CARESSE CREOLE, AUSTRALINE, PILPA, KALAO …

Son histoire est celle d’une grande aventure humaine. Quelques pionniers partis de rien ont, à force de courage et d’intelligence, construit un ensemble agricole et industriel qui pèse aujourd’hui plusieurs milliers d’emplois à La Réunion.

L’entreprise a été créée  il y a plus de 50 ans, grâce au soutien des pouvoirs publics : il s’agissait alors de lutter efficacement contre les carences alimentaires des enfants réunionnais. La CILAM Compagnie Laitière des Mascareignes) a donc débuté son activité en fournissant les cantines scolaires du département avec du lait stérilisé.

En 1967, la CILAM diversifie son activité avec la fabrication des premiers yaourts de marque « Piton des Neiges », une marque désormais bien ancrée dans les cœurs des Réunionnais.

En 1972, les contrats de franchise industrielle YOPLAIT, et par la suite CANDIA ont apporté une nouvelle dimension à l’entreprise.

En 1972, les contrats de franchise industrielle avec YOPLAIT puis CANDIA, avec la large gamme de produits qu’ils proposent et le savoir-faire industriel qu’ils apportent, donnent une nouvelle dimension à l’entreprise.

Dans les années 90, continuant sa politique industrielle de diversification et d’accroissement de la qualité de ses produits, CILAM s’ouvre à de nouvelles activités:

  • Fabrication de jus et boissons à base fruits (marques REA, DIEGO, CARESSE CRÉOLE)
  • Fabrication de crèmes glacées (PILPA et PITON DES NEIGES)
  • Fabrication de fromages traditionnels à base de 100% de lait péi
  • Conditionnement de l’eau de source AUSTRALINE
Soucieuse de garantir la qualité de ses produits et la satisfaction de ses consommateurs, la CILAM a mis en place un département entièrement dédié à la qualité et la sécurité alimentaire – composé d’une vingtaine de collaborateurs – depuis de nombreuses années.
 
La maîtrise exemplaire de la qualité sanitaire de cette équipe est réévaluée chaque année par l’exigeante certification IFS (International Food Standard).
Photo du Piton des neiges
Image de CILAM

Aujourd’hui

  • Une gamme unique de produits avec plus de 350 références des plus traditionnels au plus innovants (70 000 t de produits / an)
  • Une maîtrise de la qualité sanitaire exigeante et exemplaire. Chaque année, CILAM obtient la certification IFS (International Food Standard) pour ses principaux ateliers de production
  • Des outils techniques à la pointe : elle possède la seule ligne de conditionnement aseptique en bouteille PET opérationnelle dans la zone océan indien
  • Et des marques qui ont su trouver leur place dans le cœur des Réunionnais : PITON DES NEIGES, DIEGO, KALAO, AUSTRALINE …

Le groupe emploie 450 personnes et génère environ 3 000 emplois indirects.

La SORELAIT-DANONE

L’usine SORELAIT – Societe Réunionnaise Laitiere, franchisée Danone est installée au Port depuis sa création en 1989. Détentrice sur le marché local de la marque Danone – leader mondial des produits laitiers frais – SORELAIT a participé à l’évolution de la consommation de yaourts à La Réunion. Aujourd’hui, en moyenne, les Réunionnais consomment plus de 20 kg de yaourt par habitant et par an.

Danone Réunion fête ses 30 ans… ça veut dire quoi ?

C’est l’histoire d’une relation de confiance avec le consommateur réunionnais, pour qui depuis 30 ans, Danone produit à la Réunion des yaourts fermes, des yaourts brassés, des yaourts à boire et des desserts.

Pour l’équipe Danone Réunion, les 30 ans de Danone Réunion, c’est aussi le synonyme d’une formidable aventure humaine, rendue possible par : 

  • 67 collaborateurs aujourd’hui, qui conçoivent, produisent, distribuent tous les jours 30% des produits laitiers frais consommés à la Réunion (plus de 150 000 pots consommés par jour !)
  • Le support des meilleurs experts Danone pour moderniser les gammes et les outils de production.
  • Une relation commerciale de long terme avec les clients réunionnais, aussi bien dans la grande distribution que dans les collectivités, écoles, lycées, hôpitaux, etc…
  • Le concours de nombreux prestataires et fournisseurs locaux, sans qui les produits Danone n’arriveraient pas jusqu’au rayon de chaque magasin, ou sur la table du restaurant scolaire de chaque petit Réunionnais.
  • La capacité de proposer chaque année, grâce aux équipes internes et externes, de nombreuses innovations qui modernisent et rénovent en permanence l’offre proposée aux clients.
Vaches dans la prairie à la montagne
Montagnes et nuages vu de haut