Les bienfaits du lait

LE LAIT DE VACHE, UN TRESOR DE BIENFAITS

Deux bouteilles de lait sur une table

Lait de vache ou boisson végétale ?

Les articles traitant de l’alimentation en général et du lait en particulier sont légions dans les magazines. Selon les modes on choisit de supprimer au choix le gluten, la viande, le sucre ou encore le lait de son alimentation mais attention à ne pas oublier les fondamentaux !

Si les boissons issues de soja, amande, riz et coco sont les quatre boissons végétales les plus populaires dans le monde, elles ne peuvent en aucun cas remplacer le lait de vache et régulièrement des nutritionnistes prennent la parole pour le défendre. En effet, le lait de vache, riche de 2 000 composants, fournit aussi une combinaison des protéines, lipides et sucres adaptés à nos besoins. Il a des effets positifs sur la santé que ce soit pour la croissance des plus jeunes, pour nous protéger contre le diabète ou pour renforcer nos défenses immunitaires. C’est aussi une source importante d’antioxydants, d’iode ou encore de sélénium et il prévient le vieillissement musculaire.

Schema de la composition du lait demi-écrémé

Le lait, bon pour la santé

Essentiel aux enfants

Il est déconseillé de donner du lait de vache aux bébés âgés de moins d’un an. En revanche c’est un aliment indispensable pour les enfants qui les protège contre les risques de carence en vitamine D. Le lait de vache joue un rôle extrêmement important dans le développement et le renforcement des os car il permet au corps humain d’assimiler le calcium.

Et bon pour les grands

Seuls 6 à 10 % des adultes en France seraient intolérants au lait de vache, alors il y a de fortes chances que vous puissiez bénéficier des atouts de cet aliment !

Les bienfaits nutritionnels de la consommation des produits laitiers

Par Fridor FUNTEU, nutritionniste

« Les produits laitiers constituent un groupe d’aliment caractérisé par : un apport en protéines d’excellente qualité, une richesse en calcium et une variété des aliments constitutifs en termes de présentation, aspect et saveur. Dans ce groupe on retrouve en effet le lait, le yaourt, le fromage blanc et les fromages.

Ils participent à la couverture des besoins en protéines animales comme la viande, le poisson et les œufs. Ils constituent la seule source de protéines animales riche en calcium. Une insuffisance de produits laitiers dans l’alimentation entraîne un apport calcique insuffisant sauf s’il y a une compensation volontaire par d’autres groupes d’aliments. Les produits laitiers doivent apporter les 2/3 du calcium d’une ration. Le calcium est essentiel à la formation et la solidité des os et des dents. Il intervient aussi dans d’autres fonctions indispensables à l’organisme : contraction musculaire, coagulation sanguine, conduction nerveuse, etc. Les protéines quant à elle sont essentielles au maintien de masse musculaire chez l’adulte et la croissance chez l’enfant.

Les produits laitiers apportent des vitamines du groupe B à l’organisme dont la vitamine B12. Ces vitamines participent à un métabolisme énergétique normal. Lorsqu’ils sont gras, ils constituent de bonnes sources de vitamines liposolubles comme les vitamines A et D. La vitamine D est nécessaire à l’assimilation du calcium.

Par ailleurs certains produits comme les yaourts contribuent à l’équilibre de la flore intestinale. Encore appelé microbiote, la flore intestinale constitue l’ensemble des bactéries hébergées dans notre intestin. Le nombre est estimé à environ 100 000 milliards. Elles interagissent avec l’environnement digestif et participent aux fonctions digestives et physiologiques de l’organisme. Les bactéries résidentes interviennent sur la protection contre les microorganismes pathogènes en jouant un rôle de barrière. Les bactéries en transit avec les aliments ou probiotiques alimentaires favorisent notre bien – être car, elles améliorent le confort digestif, facilitent le transit intestinal et participent aux défenses naturelles de l’organisme. »

Fridor FUNTEU, nutritionniste.                           

Docteur de l’INAP – G (Institut National Agronomique de Paris – Grignon)

Diplôme d’université de diététique et maladies de la nutrition (Rennes I)

BTS de diététique (Académie de Paris)

ACTUS

Le saviez-vous ?

Le lait contient des vitamines et des minéraux, dont le calcium et la vitamine D. Essentiels à notre santé osseuse, ils contribuent à prévenir les maladies cardiovasculaires, l’hypertension artérielle et l’obésité. La lactoferrine présente dans le lait permet de lutter contre les infections et protégerait de certains cancers.

Ces qualités unanimement reconnues ont conduit à la création d’une filière laitière à La Réunion dans les années 60. La SICALAIT, la coopérative réunionnaise qui regroupe l’ensemble des éleveurs laitiers réunionnais, est lancée en 1962. La CILAM (Compagnie Laitière des Mascareignes) voit le jour en 1964, grâce au soutien des pouvoirs publics. Avec la CILAM, l’objectif était à l’époque de répondre à l’état de carence alimentaire sévère au sein de la population infantile réunionnaise. La CILAM a donc débuté son activité en fournissant les cantines scolaires du département avec du lait stérilisé.